BIENVENUE
BIENVENUE
BIENVENUE EN NORMANDIE
BIENVENUE EN NORMANDIE

MANGER SAIN - MANGER BIO ?

Le Camembert du Champ Secret est le seul à réunir les signes officiels de qualité Bio, fermier et AOP.

Méfiance!

Les produits culinaires commercialisés en Normandie ne proviennent pas toujours de la region! mais: 

- de France, voir la traçabilité pour la viande

Le poisson peut provenir d'autes régions de France, jusqu'ici tout va bien, mais là oû ça se gâte c'est que vous trouvez: du saumon, dorade,bar,turbot , crevettes roses ces variétés sont produites hors de France mais aussi en U.E. Dans des parcs ou filets contenant des pesticides et antibiotiques pour essayer de les soigner !! mais qui sont quand même commercialisés ( je n'ai rien contre l'élevage à condition que l'on nous précise la liste des aliments et autres contenus dans celle ci, ce qui n'est pas fait!)

 la langoustine provient en majorité de Bretagne

J.p

 

Déposez gratuitement

votre annonce concernant vos produits

Les bons conseils pour manger sain et équilibré au Havre

La Normandie est-elle seulement le territoire des produits laitiers et fromages emplis de matières grasses ? Pas du tout.

Mise à jour : 18/02/2012 à 14:21 par Olivier Bassine

cuisine2.jpgQu’est-ce que le bien manger ? Vaste question. Le sujet passionne. Et parce que la société et l’économie sont au cœur de ces débats, la politique s’en empare aussi. Le Conseil régional, notamment, défend la filière courte et normande à l’intérieur de son tout récent dispositif Agriculture et Nutrition 276. Autre instance de réflexion et d’action, l’Irqua (Institut Régional de la Qualité Agroalimentaire) de Normandie. Depuis sept ans, cette association promeut les bons produits de Normandie à l’intérieur d’une alimentation saine et équilibrée. Son engagement se déclinait jeudi, au lycée Jules Lecesne du Havre où rencontres et conférences toutes liées à la thématique « Bien manger en Normandie » étaient proposées aux élèves mais aussi aux chefs de cuisine des établissements. « Car pour sensibiliser la jeunesse aux principes d’une bonne alimentation, il faut aussi aider et accompagner les cuisiniers des cantines scolaires qui sont souvent seuls dans leur coin. », remarquait l’une des intervenantes. 
En cuisine, les esprits s’échauffaient, les poêles rougissaient. La finale du concours régional « Bien manger en Normandie » s’achevait. En lice, dans la catégorie élèves de lycées hôteliers, des Havrais et des Granvillais. « Et parce cette jeunesse est de culture nomade, nous leur avons demandé de préparer un repas équilibré et à emporter », expliquait Stéphanie Mongin, de l’IRQUA.
Cet exercice du bien manger ne s’installait pas forcément sur le terrain du manger bio, mais permettait l’inscription dans la tête des futurs cuisiniers de l’importance des notions d’équilibre alimentaire, d’apport calorique en même temps que la nécessité de la maîtrise du coût de leur repas. Là est la bonne recette.
                      Normandie-Actu                                           K.Lebrun

 

 

Essayez de trouver des producteurs près de chez vous

Manger plus sainement sans se ruiner, c’est possible grâce au travail de Maud et Bruno, deux producteurs vivant près de Bayeux. Ils proposent tous les jeudis soirs des livraisons de paniers biologiques, Place de l’église Saint-Paul à Caen. On peut y choisir un panier par semaine ou bien un par quinzaine. Les produits se composent de fruits et de légumes de saisons. Deux types de formules sont proposées : l’une à 10€ et l’autre à 15€. Néanmoins, si vous souhaitez, il existe des paniers personnalisés pour les familles plus grandes. C’est sain, économique et biologique… ne cherchez pas de désavantages, il n’y en a pas. Courez-y !

Ventes à la ferme : des lieux à (re)découvrir

A l’heure du retour au mieux manger et au manger local, la vente directe au consommateur sur le lieu de production semble avoir le vent en poupe...Qu'en est-il dans le Bocage ?

21/04/2016 à 16:40 par Laura Baudier

04-VB-210416bis-2.pdf-Adobe-Acrobat-Reader-DC.jpg

En ces temps de vache maigre et à l’heure du sensible retour au mieux manger et au manger local, la vente directe au consommateur sur le lieu de production semble avoir le vent en poupe. Qu’en est-il dans le Bocage Virois ?

Tandis que l’agriculture et le bien manger sont en plein essor, les avis restent partagés quant au succès des ventes à la ferme.
Si pour la majorité des éleveurs mentionnés, la vente à la ferme est plutôt stable, d’autres remarquent un vrai boom : « De plus en plus de gens font attention à acheter local, ils veulent voir comment on travaille », selon Sylvie Faucon de la Ferme du Pont Esnault (Montchamp). « Il y a une augmentation certaine. La vente à la ferme est très intéressante niveau relation avec les clients. Cela représente environ 30 % de mon temps », explique Nicolas Paris de l’EARL des 4 Saisons (La Graverie). En vendant à la ferme, l’éleveur devient également vendeur, et parfois transformateurs.
Pour le consommateur, il ne semble pas si aisé de trouver une liste complète de lieux de ce type. « Dans le Bocage,54 lieux sont répertoriés comme étant des sites de ventes à la ferme, mais nous ne divulguons pas les noms. Des vérifications restent à faire », explique Caroline Kervarec, conseillère produits fermiers à la Chambre d’Agriculture du Calvados.
Nous avons alors répertorié les endroits dans lesquels vous pourrez vous rendre acheter vos produits, cette liste n’est, bien évidemment, pas exhaustive.

« Les gens qui sont attirés par les produits fermiers sont surtout des citadins, dans le Bocage les gens ont déjà un potager, une poule, etc. Le développement est donc plus difficile et plus lent qu’à Caen par exemple ou le Pays d’Auge et le Bessina, avec les touristes », souligne Caroline Kervarec.
C’est pour cela que la plupart des agriculteurs mentionnés se rendent sur les marchés ou supermarchés. D’autres s’y refusent catégoriquement, comme Myriam Picard, de la Ferme du Linoudel.
« Les profils sont variés : le plus jeune des clients a 18 ans et le plus ancien 80 ! C’est très variable. Il y a des gens qui viennent pour le local, d’autres pour leur conviction bio… », explique Johann Barthelemi des Légumes du Moulin (Cahagnes). Selon Janine Lelouvier, de la Gaec Naturellement normande, il n’y a pas non plus de profil type.

Pour le consommateur et le producteur, trois mots clés toutefois : traçabilité, authenticité, qualité.

Quelques lieux à découvrir :

1. Le clos d’Orval à Amayé-sur-Seulles
Vous pourrez découvrir et acheter, dans cette exploitation familiale, des produits cidricoles. « La vente à la ferme est ce qu’il y a de plus intéressant, on peut expliquer aux gens la fabrication des produits », explique Jean-Paul Vuilmet. Ouvert du lundi au dimanche de 9 h à 19 h.
Contact : Ferme d’Orval, 14310 Amayé-sur-Seulles. Tél. : 02 31 77 02 87. E-mail : leclosdorval14@orange.fr Site calvados-clos-dorval.fr.html

2. Cahagnes
En passant par Cahagnes, vous pourrez faire des emplettes plus que complètes avec, suivant les fermes, la possibiité d’acheter des légumes, des fruits, mais également du porc ou encore de la liqueur.

- La Ferme des Crettes
Installé en agriculture biologique sur sa Ferme des Crettes, Harold Levallois propose du porc et de la charcuterie bio, ainsi que des fraises et de la rhubarbe. L’éleveur constate que la vente « s’élargie de plus en plus, le bouche à oreille fonctionne bien ». Pour le consommateur, le gain est certain selon l’agriculteur : « c’est beaucoup moins cher d’acheter en direct ». Vente à la ferme le jeudi soir de 17 h 30 à 19 h.
Contact : Les Crettes Michaux, 14 240 Cahagnes. Tél. : 06 89 54 15 74. Mail : contact@fermedescrettes.com

- Aux légumes du Moulin
Cédric Levallois, maraîcher depuis 2003 à la ferme Aux légumes du Moulin, a été rejoint par son associé Johann Barthelemi en février 2014. L’équipe produit, en bio, des légumes de saison. Les consommateurs peuvent venir acheter leurs légumes, mais également des œufs et de la viande, lors du marché à la ferme le jeudi soir : « c’est frais et ultra-frais puisque la récolte s’effectue le jeudi pour le jeudi soir. Puisque les gens font la démarche de venir, nous voulons pouvoir leur présenter le plus de produits possibles. C’est très largement moins cher d’acheter sur place ». La vente à la ferme ou sur les marchés ne représente toutefois qu’environ 20 % de leurs chiffres d’affaires. Marché à la ferme le jeudi soir de 17 h 30 à 19 h.
Contact : Le Haut de Craham, 14 240 Cahagnes. Tél. : 06 19 65 88 15 | 06 51 27 69 49. Mail : contact@auxlegumesdumoulin.com Site : www.auxlegumesdumoulin.com

- Ferme du Loterot
Installée depuis plus de 30 ans sur la Ferme du Loterot, la famille Leveque propose, parmi de nombreuses activités et animations, des liqueurs fabriquées sur place. « Nous faisons notamment de la crème de Calvados, qui est une marque déposée », explique Morgane Leveque. Ouverture du mardi au samedi de 10 h-13 h et de 14 h-18 h, dimanche et jours fériés de 14 h à 18 h, fermé le lundi. Visite guidée de l’entreprise et de l’atelier sur demande.
Contact : 14240 Cahagnes. Tél. : 02 31 77 57 27. Mail : contact@loterot.com. Site : www.loterot.com

3. Les Chèvres d’L
Ludovic Beslon accueille sur sa ferme les visiteurs afin de leur faire découvrir le site et ses habitants. Il commercialise sur place les fromages de chèvre qu’il fabrique.
Contact : Le clos 14350 Sain-Jean-des-Essartiers. Tél. : 06 20 68 69 51, 06 51 04 90 57. Mail : chevresdl@gmail.com

4. Au Jardin du Pré-Bocage
Frédéric Aubine produit des plantes aromatiques et potagères ainsi que des poules pondeuses en agriculture biologique. « Petit à petit, il y a de plus en plus de clients », constate l’agriculteur. Vente à la ferme le vendredi 10 h-12 h et de 15 h-19 h.
Contact : allée des Faucages Les Epinettes 14 310 Coulvain. Tél. : 02 31 24 06 00 | 06 16 20 37 61. Mail : jardinduprebocage@hotmail.fr

5. Les escargots de l’Odon
Christine Wissler et Jean-François Zygmaniak pratiquent la vente à la ferme depuis 1999. Mais ils constatent que « les gens ont un peu de mal à se rendre dans une ferme, si on est proche d’une ville ça va, sinon c’est plus compliqué ». L’escargot étant un produit traditionnellement davantage consommé pendant les fêtes de fin d’années, la ferme reçoit donc plus de visiteurs : « pour le consommateur, c’est moins cher que s’il achetait chez un revendeur », souligne Christine Wissler. Il est préférable d’appeler avant de se rendre sur place.
Contact : Le Pied Taillis, 14260 Saint-Georges-d’Aunay. Tél. : 02 31 77 83 89

6. La Ferme du Linoudel
Installée depuis 13 ans sur La Ferme du Linoudel, Myriam Picard ne concevait pas son métier autrement que par la vente directe, à la ferme : « nous nous sommes installés pour ça : nous concevions le métier que si on allait jusqu’au bout du circuit. Nous refusons de travailler pour les grandes surfaces, nous travaillons de temps en temps avec les petits 8 à 8 mais 90 % de nos ventes sont réalisées à la ferme ». À la ferme, les consommateurs peuvent y acheter des canards gras, du porc ainsi que du poulet. Les animaux sont garantis sont antibiotiques et sans OGM. Le couple démarre actuellement son travail de conversion en bio.
« En venant nous voir, les gens peuvent vraiment voir la manière dont les bêtes ont été élevées. Les gens sont de plus en plus intéressés et découvrent la ferme grâce au bouche à oreille. Les gens de 55 ans veulent retrouver le goût de leur enfance, ils en ont marre de manger n’importe quoi et de manger de la viande qui vient de l’autre bout du monde ; Il y a de plus en plus de personnes qui veulent faire vivre l’agriculture française et manger sain et local ».
Myriam Picard constate également qu’il : « il y a une vraie prise de conscience chez les jeunes sur le gaspillage, l’écologie, le local. Ils veulent acheter local et s’impliquer ». Ouvert le vendredi de 14 h à 19 h et le samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h.
Contact : Linoudel, 14770 Danvou-la-Ferrière. Tél. : 02 31 25 07 42/06 19 95 25 17. Mail : fermedelinoudel@wanadoo.fr Site : www.fermedelinoudel.com.

7. La Ferme des Chèvres dans le Vent
Installée depuis 1989, Valérie Touret propose de la vente de fromages de chèvres bio qu’elle produit elle-même sur place.
Contact : La Remondière, 14350 Montchauvet. Tél. : 02 31 68 62 60, patouret@wanadoo.fr

8. Montchamp

- La Ferme du Pont Esnault
Sylvie et Gilles Faucon proposent depuis maintenant 16 ans, des caissettes de viandes disponibles directement à la ferme, sur réservation. « Nos animaux sont nourris uniquement à l’herbe, sans traitements », explique Sylvie Faucon. Les visiteurs pourront également y trouver plats cuisinés, confiture et paniers gourmands.
Contact : tél. : 06 88 46 77 06 ou 02 31 68 46 39. Mail : sylvie.faucon@free.fr

- Les chèvres de la Saffrie
Tony Leblanc vient de reprendre les célèbres chèvres de M. Martin mais continue néanmoins les visites de la ferme ainsi que la commercialisation de fromages de chèvre. Ouverture tous les jours à partir de 10 h 30. Réserver à l’avance. Fermé de novembre à fin janvier.
Contact : La Saffrie 14350 Montchamp. Mail : contact@chevres-saffrie.fr. Site : www.chevres-saffrie.fr tél. : 02 31 68 41 16

9. Vassy

- GAEC de Romilly
Stéphane Lequertier propose du cidre, du pommeau, du calvados, du jus de pomme, du confit de cidre, etc. « On fait tout, de la pomme à la commercialisation », depuis 1993. Ouvert tous les jours, de 9 h à 20 h.
Contact : Romilly 14410 Vassy. Mail : jacqueline.lequertier@orange.fr tél. : 02 31 68 52 34.

- Cidre Philippe Leperlier
Cette fois-ci c’est plutôt la ferme qui se déplace chez vous puisque Philippe Leperlier livre surtout chez les particuliers. « J’aimerais bien faire de la vente à la ferme, mais c’est plutôt par manque de temps », explique-t-il.
Contact : 06 81 84 02 21

10. Gilles Clavreul
Ce maraîcher Bio installé depuis 2013, propose un marché, directement chez lui, tous les mercredis de 17 h à 19 h 30. « Je livre également des paniers, composés en fonction des légumes de saison, tous les vendredis matins sur le lieu de travail », souligne le maraîcher.
Contact : 06 61 74 89 53

11. Brasserie Artisanale Mobsby
Cette brasserie commercialise aussi bien dans les bars, restaurants, que magasins. Mais il est également possible de se rendre directement sur place.
Contact : Le Moulin Perreux, 14500 Saint-Germain-de-Tallevende. Tél. : 02 31 67 35 31. Mail : info@mobsbys.com. Site : www.mobsbys.com

12. Cidre Nicolas Mette
Installée depuis 15 ans à Mesnil-Caussois, la famille Mette pratique la vente directe. Les clients pourront y trouver du cidre, du calvados ou encore de l’apéritif normand. Ouvert de 14 h à 18 h du lundi au samedi.
Contact : 02 31 67 64 65/07 77 25 38 59. Site : www.cidrerie.mette.fr Mail : mette.nicolas@hotmail.

13. GAEC Naturellement Normande
Denis et Janine Lelouvier proposent des colis de bœuf : « nous faisons du bœuf 100 % race normande, uniquement élevé à l’herbe et au foin ». Les clients pourront commencer à acheter des colis d’ici deux semaines, jusqu’à fin octobre. « L’an prochain, nous allons fabriquer et commercialiser un camembert AOP 100 % normand et fermier ». Pour Janine Lelouvier, il est important de garder des prix accessibles : « Cela revient moins cher d’acheter en colis, nous voulons que les gens puissent manger localement tout en gardant des prix accessibles »
Contact : 02 31 67 58 20/06 72 51 43 99. Mail : naturellement.normande@gmail.com

14. EARL des 4 Saisons
Installé en bio depuis 2005, Nicolas Paris propose légumes, œufs, viande de mouton, confiture et miel. Vente à la ferme le vendredi de 17 h à 19 h et le samedi de 9 h 30 à 13 h.
Contact : La Blanquière 14350 La Graverie. Tél. : 02 31 69 12 03/06 19 86 28 16. Mail : blanquiere@wanadoo.fr

 Réservez en direct votre voyage, billet d'avion, Croisiere, Location de vacances sur :


Email