BIENVENUE
BIENVENUE
BIENVENUE EN NORMANDIE
BIENVENUE EN NORMANDIE

LE POISSON

Les ports normands pratiquent tous les types de pêche, et notamment une pêche côtière très fructueuse en poissons 
Les 600 km de côtes de Granville au Tréport ravitaillent des criées équipées pour tracer la pêche. On sait aujourd’hui, pour chaque capture, le nom du bateau bien sûr, le lieu de pêche et l ’heure du trait.  coquillages, poissons et crustacés ( fruits de mer, huîtres, moules, coquilles Saint-Jacques et homard du Cotentin ; coquilles Saint-Jacques de Dieppe, Grandcamp-Maisy, crevettes de Fécamp, Dives-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer, Arromanches-les-Bains, Houlgate, Saint-Vaast-la-Hougue, Cherbourg, Honfleur, baie du Mont Saint-Michel ; huîtres de Saint-Vaast-la-Hougue, Isigny-sur-Mer, Granville ; de Cherbourg ; carrelet, cabillaud, lieu, turbot, barbue, sole, hareng, lisette (petit maquereau), bar de ligne de Dieppe, Fécamp.)

Le marché au poisson du Havre

En plein coeur du port de pêche, la halle aux poissons a été construite en 1992 . Regroupées sous un toit en forme de vagues, 24 étals proposent toutes sortes de poissons et crustacés, pêchés le matin même par les marins de Ouistreham et des alentours.

Palourdes, turbots, crevettes roses, huîtres d'Isigny

Marché au poisson de Fécamp

Port de pêche proche de la criée,

Le marché aux poissons de Dieppe

espace de vente directe quai Trudaine, valorise les produits issus de la pêche côtière et artisanale auprès d’un large public régional et touristique

 

Une flotte de 80 coquillards, chalutiers et fileyeurs et plus de 5000 tonnes de produits débarqués - coquille Saint-Jacques, bar, dorade grise, grondin rouge, lotte, plie, turbot, merlan, surmulet, hareng, homard, saint-pierre, sole, limande, lieu jaune, cabillaud, bulot, maquereau, vive, congre, tourteau, encornet, seiche - font la renommée de la place dieppoise.

La vente aux enchères à la criée des produits de la mer est informatisée et mise en réseau avec la criée de Fécamp.

.

Varieté de poisson

Le saumon

De 50 cm à 1 m, pour un poids compris entre 3 et 20 kg, 5 espèces vivent dans le nord de l'océan Pacifique, 1 autre dans le nord de l'océan Atlantique. Poisson migrateur de la famille des salmonidés, le saumon possède un corps fusiforme et une petite tête.
Il naît en eau douce, dans les eaux fraîches et vives des torrents de montagne. Le jeune poisson appelé ''tacon'', vit alors de 1 à 5 ans sur place avant de descendre vers l'estuaire, puis vers la mer, à la suite d’une transformation physiologique, il acquiert entre autres ses écailles argentées. Il reste alors de 1 à 5 ans en pleine mer, loin de sa rivière natale.
Les saumons d’Europe occidentale vont se nourrir jusqu’à l’Ouest du Groenland où la pêche est très active. Au moment de la reproduction, le poisson regagne les côtes et la rivière où il est né. Dès qu’il pénètre en eau douce, il cesse de se nourrir. Les efforts qu’il fournit pour remonter le courant et pour la maturation des œufs l’épuisent peu à peu. Rares sont les saumons qui auront la force d’atteindre à nouveau la mer qui les régénèrera et leur permettra d’effectuer un 2e cycle.

Poisson rare et recherché des gastronomes il y a encore 30 ans, il est devenu un produit de consommation courante et étonnamment bon marché, conséquence de l’élevage intensif dont il fait l’objet.

En Normandie,il ya des elevages de saumon Bio
En revanche, le saumon sauvage, par ailleurs en régression constante, mais on en trouve

• En filet on l’utilise dans de nombreuses recettes.
En escalope, il est excellent poêlé ou grillé.
•  En émincé, il est un délicieux tartare ou un élément de plus pour une salade d’été.
•  En dés, il permet de réaliser de belles brochettes.
•  Mariné dans de l’huile d’olive et du citron il est parfait, surtout si on l’accompagne d’aneth, de fenouil ou d’anis.
•  En pavé, son moelleux est séduisant.
•  En darne, cuit au court bouillon, il s’accompagne d’une sauce froide de son goût.

 

Saumon d’élevage – Un des aliments les plus toxiques dans le monde?

Lisez cet article

 

 

La daurade royale

La dorade royale (Sparus aurata), ou daurade, est une espèce de poisson osseux appartenant à la famille Sparidae (Sparidés) dont la taille atteint régulièrement 50 cm pour 2 kg et peut atteindre jusqu’à 70 cm pour 6 kg.

La daurade est principalement carnivore et accessoirement herbivore. Elle se nourrit principalement de crustacés et de mollusques, dont elle broie les coquilles grâce à ses puissantes molaires. Cette capacité lui a valu le surnom de « gueule pavée ». Pouvant broyer huîtres et moules, elle occasionne chaque année des dégâts chez les conchyliculteurs.